Carton plein pour Jeanne Mailhos Vitel, championne d’Europe, championne de France 2016

 

Jeanne Mailhos Vitel - championne de France 2016

Jeanne Mailhos Vitel – championne de France 2016 – Crédit photo CNBPP

Championnats de France Raceboard 2016 au CNBPP (La Baule – Pouliguen – Pornichet) du 21 au 23 octobre, Jeanne Mailhos Vitel remporte le titre pour son retour à la compétition cette année. Jeanne a déjà marqué le coup en gagnant cet été le titre de championne d’Europe Raceboard à Brest et avec une vraie suprématie.

Ce championnat de France s’annonçait de manière particulière avec 33 féminines dont plus de la moitié en RSX et même des étrangères de plusieurs nationalités friandes de se frotter à l’adversité française. Des conditions météos variées s’annonçait également.

Après un championnat d’Europe très réussi, comment as-tu abordé celui de La Baule ?

Je n’étais pas sûre de venir, je n’avais pas navigué depuis Brest, sauf un week-end en Lechner olympique. Quand j’ai su que j’allais pouvoir avoir une exocet pour courir, je me suis décidée.

Jeanne, comme s’est passée ton championnat avec toutes ces incertitudes ?

Plutôt bien. Dans le médium, j’avais une bonne vitesse. Courir contre des rsx n’est pas évident. On ne doit pas faire sa course en fonction d’elles. Par contre, quand je les voyais aller droit vers la « molle », évidemment, je n’hésitais pas à virer si la pression était de l’autre côté du parcours !

En particulier, la dernière journée ventée, pas forcément à ton avantage, s’est jouée de manière très serrée. Tu gagnes avec un tout petit point d’avance. Grosse pression sur la dernière manche ?

Oui, c’était très serré, surtout à cause de ma grosse bourde de la manche n°3. J’étais en tête avec le bord de largue d’avance, et rattrapant les rsx jeunes, je suis partie pour finir après le premier vent arrière. Quand je me suis rendue compte de mon erreur, je suis répartie pour le deuxième près… J’avais perdu 8 places, au final une manche de 9 au lieu d’une manche de 1. Je n’étais pas assez concentrée !

En ce qui concerne le dernier jour, je n’avais pas navigué dans le vent fort depuis très longtemps, et je n’avais qu’une vieille 7,5…peut-être qu’avec une voile un peu plus grande mais adaptée au vent fort, j’aurais été mieux.

2016 a aussi été marqué par le retour des féminines en raceboard 380 sur ce championnat, 12 sur 33. Etant un peu une exception par ton niveau de performance au-dessus du lot, quelle était l’état d’esprit des autres féminines présentes ?

Il y avait une bonne ambiance je crois. J’étais contente de revoir Gisèle qui a aussi un très bon niveau. Les autres vont progresser, c’est sur.

Que manque t’il aux féminines pour que la pratique raceboard se développe davantage dans le futur ? Quelles seraient les pistes à creuser ?

Peut-être un stage féminin serait une bonne idée, inviter les plus grandes de la Bic, comme une transition avant de passer en RSX. D’autres « anciennes  » vont peut-être aussi être tentée.

Déjà des projets pour 2017 ?

J’attends une belle Exocet toute neuve 2017. Je soigne mes ampoules aux mains de La Baule (3 semaines pour cicatriser…) et ma cheville. Dès que les beaux jours seront là en 2017, je m’entrainerai un peu plus que cette année. Je n’ai pas encore regardé le calendrier mais je serai là dès que possible. En attendant, j’espère pouvoir organiser à Houlgate une régate Bic 293 et Raceboard pendant le festival plein vent 13 et 14 mai. Ça dépend un peu de la motivation des dirigeants de mon club, que j’ai essayé de motiver dans ce sens.

 

Jeanne Mailhos Vitel - championne de France 2016

Jeanne Mailhos Vitel – championne de France 2016 – Crédut photo CNBPP

 

Posté dans Actus Normandie, Portraits de coureurs