Franck Loup, une valeur sure pour le bronze.

fl1

 

Championnats de France Raceboard 2016 au CNBPP (La Baule – Pouliguen – Pornichet) du 21 au 23 octobre, Franck Loup (CN Mauguio Carnon) a fait partie des 5 leaders successifs Hommes qui ont lutté pour la victoire finale.  Franck a pris un premier ascendant en démarrant avec des manches de 2, 2 et 1 puis a dû composer avec le retour très pressant de la meute de « jeunes loups » surmotivée. Il finit en bronze sur le podium final !

Franck, tu es une des valeurs sures en raceboard depuis bien longtemps maintenant. Tu es aussi un des rares à avoir vécu tous les différents épisodes de l’ère raceboard depuis sa création en 1990, sens-tu un nouvel élan ces derniers temps ?

A l’internationale (Chpt d’Europe et Mondial) oui. De nombreux pays se remettent à la Raceboard. En France, c’est plus lent même si le Chpt de France connait un succès mérité. Heureusement, l’association FRA dynamise notre support et dynamite les mentalités.

Tu es localisé sur Carnon près de Montpellier, avec Marc Lintanf et Patrice Pou, vous formez un petit noyau de raceboarders vraiment expérimentés qui joue les avants postes chaque fois au plan national. Comment se passe votre pratique entre « potes ».

Beaucoup d’échanges sur nos sensations et ressenti mutuelles. Si Marc et Patrice progressent dans leur pratique, je progresse aussi. Mon intérêt est qu’ils soient toujours plus rapides, quitte à me faire dépasser.

Sur la course à proprement dite, tu as été tout de suite dans le coup en passant même leader après la manche 3. Pression difficile compte tenue d’un nombre d’adversaires élevé à jouer la gagne ? Comme as-tu géré cette adversité multiple jusque la fin ? Plus difficile qu’un duel ?

Bizarrement, je n’ai pas senti de pression. J’ai trouvé l’état d’esprit des coureurs, fraternel comme si nous étions entre potes. Seuls les températures et le vent le dernier jour  (Je savais que je ne maitriserais pas les paramètres de la course) m’ont contrarié.

Dans quel état étais-tu sur la dernière manche où le podium était complétement dépendant du classement de cette der entre plusieurs jeunes et toi plus Alain Cosson en régatiers très expérimentés ?

Je n’ai pas calculé. Dans ces conditions de vent, un rien suffit à faire basculer la course. Je suis resté concentré pour éviter de tomber sans chercher le top de ma vitesse. Une erreur ?

Avec ton expérience, comment vois-tu l’avenir de la Raceboard ? Qu’est-ce qui te semble le plus essentiel pour poursuivre favorablement la phase de développement actuelle et rendre le support le plus attractif possible.

Le prix du matériel : Trop élevé à mon sens. Créer et récompenser les catégories d’âges tous les 10 ans comme le fait la fédération internationale de manière à lisser les différences d’âges et garder les plus vieux dans la course.

Présent à priori aux championnats de France 2017 à Brest ?

Encore le nord ! Mais ça caille ou alors en aout (magnifiques conditions météo pour l’Europe 2016 à Brest)  Sinon la Corse me parait tout indiqué (Les filles, j’ai une collection de boardshort à vous montrer) A+

Franck Loup

Franck Loup

Posté dans Actus Languedoc Roussillon, Portraits de coureurs