Interview de Damien Duclos (C.N. Miramas – 19 ans), Médaille d’argent au championnat de France Raceboard 2017

 

 

Damien, tu arrives comme un « petit » nouveau en raceboard en 2017 et tu as fait une « saison d’enfer ». Peux-tu nous raconter ton parcours en windsurf et comment s’est fait ce transfert sur la raceboard?  (tu connaissais ce type de planche avant cette année?)

Tout d’abord merci. J’ai débuté la planche à voile en 2007 avec la découverte voile de ma primaire en CM1 au Nautic Club Miramas. Après 1 ans de compétions mini-wish, j’ai ensuite fait de la compétions ligues, inter ligues, France et un monde à Martigues. La voile est devenue une partie de moi dont je ne peux me séparer, j’ai testé toutes les facettes de ce sport en passant du Funboard, à la Race, ainsi que par la Raceboard, et  récemment  le Foil. Au niveau Raceboard, j’ai été l’un des privilégiés lors du test de la RS:ONE, ainsi que de la Fantôme 295, lors d’un test planchemag (magazine mensuel). Malgré tout, je suis resté sur le « parcours traditionnel » Bic 293 puis RS:X 8.5 hors pôle France. Avec la présence de Jean Asia et Jean Jacques Ghio sur les Régionales Raceboard, je connaissais ce support. Mon passage sur cette planche de 3,77M me semblait comme un saut dans l’inconnu. Mais, la non-possibilité de continuer sur mon support actuel RS:X, m’a contraint, comme beaucoup de jeunes, à arrêter ou passer à autre chose… C’est l’amour de la Régates, très loin de mes disponibilités par rapport à mes études, qui m’a poussé à continuer, et cela sans regret. Désormais, je possède après un an de pratique une planche raceboard en 377 et 2 voile RS:X Silver 9.5 (voile régate), voile RS:X Gold 9.5 et une voile 8.5 RS:X (+1 mats et 1 wish).

Comment organises-tu ta pratique raceboard avec ta vie d’étudiant? Peux-tu faire un bon programme régate et d’entrainement malgré certainement une première année post bac difficile?

Je ne vais pas vous mentir, il est compliqué, étant en STAPS (Faculté des Science Technique des Activités Physiques et Sportive), de cumuler les Régates et le travail. Effectivement, j’ai dû diminuer considérablement mes temps de navigation, car le matériel imposant ne rentre pas dans un appart d’étudiant et je ne suis plus sur Miramas mais Marseille. Je m’organise néanmoins pour assister au maximum aux compétitions organisées dans la limite du possible et selon mes finances. Au jour d’aujourd’hui, la voile est plus pour moi un plaisir et un loisir ainsi, qu’une recherche de performance pure.

 

Damien Duclos

Comment ça se passe en club? Tu es seul à t’entrainer? Ton club t’aide-t-il?

Mon club ma permis de financer toute ma carrière sportive et continue encore aujourd’hui avec les achats de la planche, de mon mats 8.5, et du wish RS:X. Malheureusement, même si je pence avoir en parti donné envie à certain jeunes de mon club, et d’autres, de suivre ma voie, mon plus grand souhait est que cela évolue dans le temps et donc que cela se fasse concrètement.

Ta vision sur ce qui s’est passé à Brest, à terre comme sur l’eau. Quels sont tes ressentis sur les courses et leur déroulement, les discussions à terre.

Je suis très content de ma place, mais au-dessus de ça, le niveau et la densité de la flotte française m’a permis de m’éclater sur l’eau, même si Éole n’a pas trop aidé avec un seul jour vraiment venté avec, je tiens à le préciser, un parcours innovant et plutôt très intéressant. J’ai eu quelques difficultés à m’habituer au vent de terre, mais après quelques bêtises, le schéma se définissait assez bien. A terre, le temps humide de la Bretagne, était surement de trop, mais le réconfort au niveau du chapiteau avec son bar et ses crêpières, nous a réservé un accueil plutôt chaleureux. Un autre bon point: la communauté Raceboard est très ouverte, avec un très bon état d’esprit, ainsi que de très bons moments partagés.

Tes projets en 2018?

M’amuser sera le maitre mot, les résultats m’importent peu tant que l’investissement que j’y mets est total. Cependant, je compte participer au championnat du monde en Espagne (juin 2018), ainsi que toutes les compétions nationales importantes (Championnat de France, inter-ligue…)

Quelque chose à ajouter? 

Je dirais que si tu as besoin d’approfondissement je suis là !!! J’invite toutes personnes, jeunes ou moins jeunes, hommes ou femmes aimant la voile, de tester ce support vraiment très intéressant et enrichissant, …et à tous les windsurfeurs: bonne glisse  !!!

National de Printemps raceboard 2017 : Damien Duclos

 

Damien Duclos (CN Miramas), vice-champion de France 2017

 

Posté dans Uncategorized