Faustine MERRET

Palmarès

Jeux olympiques

Championne Olympique à Athènes en 2004

11ème aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008

Championnat du monde

Vice-championne du monde de planche à voile Mistral en 1999 et 2001

Troisième planche à voile RS:X en 2006 et cinq fois en planche à voile Mistral en 2004, 2003, 2002, 2000, 1998

4ème en RS :X en 2008

Championnat d’Europe

Vice-championne d’Europe de planche à voile Mistral en 2003

Troisième planche à voile RS:X en 2008 et en planche à voile Mistral en 2004 et 2003

 Ta première régate, c’était où et quand ?

J’ai fait ma première régate à l’automne 1992 à 14 ans, finalement assez tard pour un début en compétition en planche. C’était en rade de Brest, sous un bon coup de vent. J’étais tellement concentrée sur ma planche pour réussir à effectuer le parcours qu’à l’issue des courses je ne savais pas du coup combien j’étais. Ce fut la bonne surprise de savoir que j’avais gagné au retour à terre. Nous avions tous été ramenés à terre par la fameuse barge.

Le coup tactique dont tu es la plus fière ?

Pendant les JO de 2004. Au milieu de la régate sur la dernière course de la journée, le vent devient assez aléatoire et le schéma de la journée change brutalement. Je passe dans les dernières au vent. Je me dis pendant quelques secondes que la médaille vient de me passer sous le nez. Et je vois une opportunité avec le vent qui rentre à l’opposé, je saisi cette chance et je termine 3ème de la manche 

Ta plus grosse galère ?

1er jour des JO de 2008 : Pour la 1ère manche j’arrive sur la cale avec mon gréement pour partir sur l’eau et mauvaise surprise, je ne trouve plus ma planche. Une concurrente l’a prise par erreur. Je la récupère à moins de 5 min de la procédure de départ…2ème course du jour, au dernier passage sous le vent on me force le passage à l’intérieur. Dans le doute, je répare sur le dernier bord. J’effectue une reconnaissance de réparation au retour à terre. Et nouvelle surprise de la journée, alors que je suis en récupération avec le Kiné on vient m’annoncer que je passe devant le jury pour réclamation de réparation tardive ! Journée noire pour le 1er jour des JO.

L’anecdocte de course qui te fait toujours rire ?

Championnat du Monde cadette en 1994 en Tiga Aloha à Brest : En tête de la manche, je perd un chausson sur le bord de largue. Je m’arrête et fais demi-tour pour retourner le chercher. L’entraîneur s’arrache les cheveux sur le bateau. Puis comme je ne parviens pas à le récupérer du 1er coup, je me dis que je peux finir la manche sans 😉 . Je gagne quand même le championnat avec une paire de chaussons neuve !