Maxime Quentel, 17 ans, confirmation à La Baule de son excellente saison.

Maxime Quentel, CN Lorient

Maxime Quentel, CN Lorient

Championnats de France Raceboard 2016 au CNBPP (La Baule – Pouliguen – Pornichet) du 21 au 23 octobre, Maxime Quentel du CN Lorient, 17 ans seulement, champion d’Europe Raceboard Jeunes cet été à Brest est venu confirmer à La Baule qu’il est bien un leader parmi les plus jeunes. Parmi 55 hommes et une flotte vraiment homogène. Maxime a fait la performance de finir 10ème au scratch avec un gréement 8,5 contre 9,5 pour ses ainés. Il est aussi premier Jeunes en moins de 20 ans. Le potentiel est là et il est à parier que Maxime jouera dans les prochaines années le titre Hommes sénior mais pour l’instant, il lui reste 3 ans à faire en Jeunes !

 Maxime, tout d’abord, peux- tu revenir sur ta saison qui est exceptionnelle avec notamment un titre international ?

Évidemment je suis très content de ce titre de champion d’Europe jeunes en raceboard, je ne m’y attendais pas parce que je savais que les autres participants régataient beaucoup sur ce support et n’étaient pas venus faire de la figuration.

Ce championnat qui s’est tenu à Brest m’a permis de régater avec des jeunes d’autres pays européens comme la Grande-Bretagne, la Belgique et l’Allemagne, et de voir comment ils naviguaient

Autrement, au niveau régional on s’est bien amusés et bagarrés en particulier avec Alex Guillou et d’autres jeunes mais il faudrait qu’on soit plus nombreux sur ce type de planches.

 La Baule, championnat de France sénior, dans quel état d’esprit viens-tu ? Ton objectif ?

Je viens avant tout pour m’amuser, naviguer avec les autres raceboarders et découvrir le spot du CNBPP. Niveau objectif je suis venu pour me mesurer aux autres jeunes ainsi qu’à mes ainés dans une ambiance détendue, et voir comment je progresse en faisant en faisant de bonnes régates.

 Que t’ont inspiré les conditions météos prévues ?

Satisfaisante, mis à part le 1er jour sans vent stable, le 2ème ça devenait sympa sous le soleil et le vent qui montait doucement. Le 3ème jour, j’étais content que le vent soit encore monté mais le froid et de la pluie donnait une impression désagréable.

 17 jeunes en moins de 20 ans à La Baule, que t’inspire ce rajeunissement de la flotte ?

C’est bien car cela augmente la concurrence, cela aussi montre qu’il y a de nouvelles options pour les jeunes qui ne sont pas forcément intéressés par la RSX et qui veulent toujours faire de la planche en régate. Il manque quelque chose pour ces jeunes. Pour ceux qui sont intéressés qui veulent tester du matériel et s’amuser pas trop cher, on peut trouver des rcb d’occasion sur internet; malheureusement le prix du neuf est extrêmement élevé ce qui est un frein à la pratique.

 C’est rare de voir un jeune accroc à ce point à la raceboard en 380 car tu viens à présent sur les épreuves les plus importantes. Tu pratiques d’autres supports voile ou windsurf 

Oui, j’accroche vraiment à la Raceboard, sans doute grâce à mon père; en plus c’est un support très polyvalent, qui permet de profiter quelles que soient les conditions de vent, c’est cette facilité de naviguer sans prise de tête qui m’a séduit. Sinon en dehors de la Raceboard je fais du slalom avec des amis, ça me permet en dehors du plaisir de naviguer, d’améliorer mes manœuvres et mes réglages dans le vent fort pour être plus performant.

 Tes projets 2017 en cette fin de saison? Tes souhaits ?

Pour 2017 je réfléchis au championnat du monde de raceboard et je compte faire le circuit régional. Sinon j ‘aimerais qu’il y ait un vrai championnat de France Raceboard jeune, pour relancer la Raceboard auprès des jeunes. J’aimerais aussi que la Raceboard soit plus valorisée dans les clubs.

 14881354_631742097028569_1215783102_o

Posté dans Actus Bretagne, Portraits de coureurs