Bonne question que “comment fixer son palan d’amure au mat “… sans que cela ne parte sur une belle glissade en navigation ou passe à la crise de nerf à terre pour gréer.

Un nœud marin ne s’improvise pas ! il doit être adapté à l’usage et se défaire facilement. C’est encore plus vrai pour un noeud fixé transversallement au mat et subissant de très fortes tractions longitudinalement, c’est à dire à 90° de son axe de fixation au mat.

Plusieurs écoles semblent se dégager pour faire le noeud qui va bien :

Le noeud de cabestan double en video ICI

Noeud de cabestan double

Alain Cadre : “le nœud est important mais le bout aussi. si vous faites un cabestan avec un bout type Vectran il glissera parce qu’il ne s’allonge pas du tout. avec un bout un peu plus élastique cela ne glissera pas”.

et le nœud de bosse en vidéo : ICI

 

Nœud de bosse

Le nœud de bosse par Curro Manchon

Remanque : Laurent Beauvarlet “LeNoeud de bosse à le gros avantage contrairement au cabestan de ce démonter avec deux doigts sans effort il faut juste faire un tour de plus que dans la vidéo ci dessous “.

 

Encore plus subtile et astucieux  :

 

Ancienne plaquette de wishbone. Çà s’enlève et ça se pose instantanément !

Dussossoy Xavier  “plus tu tires dessus et plus ça tient, il y a 2 pads en caoutchouc collés au plastique, autre avantage ça ne risque pas d’abîmer le mat”

 

Et pour finir, un palan complet :

source: glissattitude