Léa a répondu présente à l’appel fait par FRA en avril, proposant en prêt, deux starboard Phantom à deux jeunes U23 pour le premier championnat du monde raceboard U23 qui se courra du 7 au 11 juillet à Rostock (Allemagne).

Léa, peux tu te présenter ?
Je suis une jeune sportive de 16 ans (17 ans le 29 Juillet prochain), j’habite à Lille dans la région des Hauts de France.
Je suis en 1ère S, je viens de passer mon bac Français, au Lycée César BAGGIO de Lille, lycée dans lequel j’ai intégré la section sportive multi-sport dès la seconde. Je pratique le windsurf en famille, avec mon frère et mes deux parents.
Comme l’hiver ne nous permet pas de s’entraîner entre Novembre et Janvier, je pratique aussi le Kung-Fu en club (chaque jeudi soir toute l’année et samedi après midi en hiver), ce qui me permet de garder une activité physique intensive et de développer différentes compétences, comme la zenitude, le dépassement de soi, la rapidité, l’équilibre, la précision et la coordination des mouvements
Ton historique en windsurf ?
Je pratique le windsurf depuis l’âge de 8 ans au Club Léo Lagrange d’Armentières, qui se situe entre la belle ville de Lille et la frontière Belge.
Ma passion pour ce sport vient de mon papa qui était déjà moniteur de voile en 1988 dans ce même club, il m’a mis sur un optimist à l’âge de 7 ans, mais je suis rapidement passé à la planche, pour le suivre, ainsi que mon frère Théo et ma maman, sur les différentes régates départementales du Nord, puis les régates régionales (Nord-pas-de-Calais, puis Hauts de France.
Les compétitions sont venues naturellement occuper nos week-ends depuis 2012, ainsi que les entraînements des mercredis après-midi, lorsque papa et/ou mamam pouvaient me conduire (quand ils ne travaillaient pas).
En ce qui concerne mon palmarès, voici quelques résultats qui m’encouragent à pousser mes performances vers le plus haut niveau:
– Championne de Ligue des Hauts de France depuis trois ans en catégorie Espoir fille et Techno Plus
– Vice-Championne de 2 Coupes de France (National d’automne de Martigues 2018 et National de Printemps de Dunkerque 2019) en catégorie Techno Plus
– Championne de l’épreuve internationale de la North Sea Cup 2019 d’Oostende en catégorie Techno Plus
Le windsurf chez les Vanbeselaere fait-il partie de la famille?
OOuuii, c’est mon père qui nous a tous transmis sa passion pour le windsurf, même ma mère fait les régates de ligue !
Toutes nos vacances sont basées sur les navigations en famille, avec notre propre camping car et notre grosse remorque, nous sillonnons la France entière, sur les championnats de France, où mon frère et moi sommes sélectionnés depuis 2012, nous nous déplaçons à chaque régate nationale de printemps, un challenge d’automne, nous naviguons aussi pour le plaisir au lac de Serre-Ponçon, au Tour Duf, au lac de Monteynard pour mes meilleurs souvenirs, mais nous allons à bien d’autres endroits et toujours en famille
Tu as répondu à l’appel de FRA qui propose une planche récente pour participer aux premiers championnats du monde Raceboard U23 en Allemagne début juillet, qu’est ce que qui t’a motivé à répondre?
Je pense que l’utilisation d’un matériel adapté qui a fait ses preuves dans les différentes régates est mieux pour viser la performance.
Je me suis entraînée sur la Mistral de mon père, mais je me suis rendue compte que la Starboard Phantom de mon frère était plus performante, ceci dans toutes les allures de navigation.
Mon frère et mon père en ont acheté une chacun, mais comme ce matériel est difficile à obtenir (et aussi assez coûteux), mon père m’a parlé des locations des planches pour le championnat du monde, le fait que FRA puisse financer cette location me convient parfaitement, car je n’ai pas l’intention d’en acheter une pour l’instant.
J’apprécie ce coup de pouce de la part de l’association  FRA, car sans cela, je pense que j’aurais fait le championnat en Mistral.
La catégorie U23 nouvellement avec des titres de champion du monde raceboard pour les moins de 23 ans, t’a t-elle motivée?
Naviguer dans une flotte séparée entre jeunes, à priori mieux que de naviguer en overall avec les adultes?
Au regard de mes résultats sportifs et de mes possibilités de viser un podium en U23,donc un titre mondial qui me ferait plaisir.
Je suis très motivée pour aller me mesurer à d’autres jeunes sur ce support que je découvre dans sa version “adultes”, car pour l’instant je n’ai navigué en régate que sur des BIC 293.
Pour ma part, je préférerai prendre le départ avec d’autres jeunes séparément, afin de ne pas être perturbée sur mes choix de stratégies de courses et mes tactiques.
Je pense que les personnes plus âgées et donc plus expérimentées, ne me laissent aucune chance de bien me placer au départ.
J’ai aussi la crainte des collisions avec ce support que je ne maîtrise pas dans cette longueur et stabilité dans les manœuvres, face aux adultes expérimentés.
Je serais plus rassurée de partir entre jeunes sur un départ séparé.
Autre chose à nous dire?
Non, j’ai plein d’enthousiasme, j’aurais certainement mes résultats du Bac Français pendant le championnat, donc je pense avoir que des bonnes surprises cette semaine là !
Merci et à bientôt sur l’eau !